À Propos Du Projet

Ce nouveau projet n’est pas la première collaboration entre les archives nationales de Madagascar et King’s College London.

Sylvie Sahondra Andriamihamina Ravoniharoson, directrice des archives nationales de Madagascar et Vincent Hiribarren, maitre de conférences en histoire de l’Afrique contemporaine, ont ainsi déjà travaillé ensemble pour le programme Endangered Archives de la British Library (avec le financement d’Arcadia).

Ces deux projets sont une parfaite illustration des collaborations internationales initiées par les archives nationales de Madagascar pour mettre à disposition d’un plus grand public les richesses historiques de l’ile.

Le premier a ainsi numérisé les registres du premier ministre de Madagascar entre 1864 et 1896. La directrice des archives explique l’importance de ce personnage et le contenu de ces archives dans cette vidéo :

Le deuxième projet se penche sur les archives diplomatiques du XIXe siècle de la Grande Ile. Grace à une diplomatie très active de ses dirigeants, le royaume Imerina a imposé sa domination sur toute l’ile de Madagascar au XIXe siècle.

Ces documents permettent de réaliser comment les Malgaches n’ont pas attendu la colonisation européenne pour avoir une diplomatie européenne. Ainsi en 1817, après de longues négociations, le roi Radama signe un traité avec les Britanniques et se fait reconnaitre roi de tout Madagascar.

archives-africa.madagascar.treaty.britain.1865.600px
Première page numérisée du traité d’amitié signé entre Britanniques et Malgaches en 1865.

Notre nouveau projet réunit une équipe déjà expérimentée dans le domaine du numérique avec un objectif précis : faire un inventaire global des archives de la 2eme république de Madagascar et mettre un catalogue de ces archives en ligne.

Grace au travail de Geoffrey Browell, archiviste principal de King’s College London, ce catalogue permettra de valoriser et connecter des documents historiques jusque-là inaccessibles au grand public.